Un loisir comme un autre !

Sissa, ta Muse !


 

Mal à l'âme,
L'âme a mal.
L’animal,
Hurle au drame.

Jamais de passe-droit.
Que le droit d'être droit,
Jamais le droit d'être triste,
Tout comme le clown artiste.
Pas le droit d'avoir mal,
Tant pis pour le moral !

Et la Vie continue,
De manière incongrue,
Etouffée par la Règle.
Que tout ça se dérègle !
Que cette sale Morale,
Pousse enfin son dernier râle !

Puissions-nous être libres,
Autant que nos pensées !
Libre d'être libre,
Libre de vivre
Et de bien vivre.

Qu'il est doux de rêver,
De ces contrées grandioses,
De voyager, d’imaginer !
Qu'il est doux de vibrer,
De pensée en pensée !
Au moins cette Liberté,
Ne peut être profanée.

Le hasard cruel
Devrait c’est sûr, cesser
De bien faire les choses.
Il devrait les faire parfaites.

La Vie est bien belle,
Mais aussi parfois, bien ingrate.