Un loisir comme un autre !

Les Mots


 

Quand au détour d’un de tes songes,
Douce Muse s’insinue en toi,
La plume s’éveille au bout des doigts,
Trotte seule sur le papier.
Tu ne peux plus la maîtriser.

L’esprit souffle sur les mots,
Comme un vent libérateur,
Un soupir littérateur,
Désenchaîne les propos.

Puis les vocables s’alignent
Et s’étalent sans vergogne,
Traçant tes sentiments
Ou tes ressentiments.

Mais les mots seuls sont inutiles,
Même futiles ou versatiles.
C’est ce qu’ils évoquent en nous,
C’est ce qu’ils éveillent en nous,
Qui est primordial, capital.
C’est cette alchimie de création
Qui synthétise les émotions,
D’une force monumentale.

Ainsi ces émotions peuvent
Etre aussi dures que des outrages,
Ou aussi douces que des caresses,
Ou encor t’emplir de détresse.

Ce sont tes propres émotions
Qui te mettent à l’épreuve,
Qui provoquent des explosions.
Explosions de joie,
Ou de désarroi.

Tous les mots dits sont des armes,
Ou on les collectionne,
Les aime, les ordonne
Ou ils font verser des larmes !